La nouvelle Arène de la mobilité dès 2019 à Berne

01. Okt 2018

L'Académie de la mobilité du Touring Club Suisse (TCS) crée l'Arène suisse de la mobilité, un espace d'innovation international et unique animé par l'évolution de la mobilité au 21e siècle. Des esprits scientifiques originaux, des politiciens visionnaires et des pionniers animés d'un vif esprit d'entreprise, tous actifs dans le domaine des transports, se réuniront pour la première fois à Berne du 16 au 20 septembre 2019 pour façonner le présent et l'avenir de la mobilité au 21e siècle. Jörg Beckmann, directeur de l'Académie de la mobilité, répond ici aux dix principales questions concernant la nouvelle arène.

Dr. Jörg Beckmann
Dr. Jörg Beckmann

1.     Qu'est-ce que l'arène de la mobilité?

Cette arène est pour ainsi dire le "Paléo de la mobilité", un festival d'innovations en tous genres dans le domaine des transports, avec des vedettes internationales de l'économie et de la science des transports, des décideurs de la politique et de la planification du secteur suisse des transports ainsi que de nombreux nouveaux venus, penseurs contestataires et autres esprits perturbants du monde de la mobilité actuel et futur.

2.     Qui supporte ce nouveau festival de l'innovation?

L'organisateur de cette manifestation est l'Académie de la mobilité du TCS qui, depuis sa fondation, agit comme une cellule de réflexion en accompagnant les grands thèmes d'avenir des transports et qui, au fil des dix années écoulées, a réussi à poser quelques accents importants dans le secteur suisse des transports – par exemple, la fondation de Swiss eMobility, association professionnelle de la mobilité électrique, ou le développement de carvelo2go, la première et la plus grande plateforme de partage de vélos-cargos électriques du monde.

3.     Comment cette idée est-elle née?

Le secteur suisse de la mobilité ne disposait pas jusqu'à ce jour d'une manifestation annuelle commune permettant aux battants de toutes les branches touchant aux transports de se réunir, d'échanger leurs expériences et de discuter des défis à relever dans les années à venir. Nous voulons combler cette lacune avec l'Arène de la mobilité. Le large éventail thématique de l'Arène de la mobilité repose sur les trois congrès bien établis de l'Académie de la mobilité: le Congrès suisse de la mobilité électrique qui a lieu chaque année depuis 2011, le World Collaborative Mobility Congress (wocomoco) lancé en 2013 et l'Agora suisse pour une mobilité automatisée (AUTOMATICAR) dont la première a eu lieu en 2018. Connaissant un vif succès, ces congrès professionnels s'installent désormais sous le toit de l'Arène suisse de la mobilité qui offre de surcroît une large place à d'autres thèmes.

4.     Disposez-vous déjà des premiers partenaires?

L'Arène suisse de la mobilité peut fonctionner en bonne partie grâce au soutien que l’Office fédéral de l’énergie OFEN avec son progamme SuisseEnergie apporte au Congrès suisse de la mobilité électrique et au World Collaborative Mobility Congress et de l’aide offert par l'Office fédéral des routes (OFROU) à AUTOMATICAR. La Direction des travaux publics, des transports et de l'énergie du canton de Berne soutient également cette première édition de l'Arène de la mobilité avec son programme "Encouragement Energie". Nous avons aussi le plaisir de saluer dès à présent Energie360°, notre premier partenaire. D'autres entreprises, associations et fondations sont invitées à participer comme partenaires et sponsors à l'Arène suisse de la mobilité par des interventions, des contributions aux débats, des événements parallèles, des expositions, des excursions, etc.

5.     Comment l'Arène de la mobilité se positionne-t-elle et quels sont les objectifs de l'Académie de la mobilité en lançant cette importante manifestation?

Peu de secteurs entament un tournant aussi colossal dans le cadre de la mutation numérique que le domaine de la mobilité. Avec cette nouvelle Arène de la mobilité, nous nous efforçons d'analyser avec acribie ces transformations, de les positionner en termes politiques et de les exploiter dans un esprit d'entreprise. L'Arène suisse de la mobilité n'est pas une nouvelle conférence des transports qui, sans faits réels, spécule sur l'avenir de la mobilité, mais une action qui pose des jalons critiques interdisciplinaires et interbranches dans la perspective d'un trafic ménageant le climat et les ressources.

6.     A qui s'adresse l'Académie de la mobilité?

Nous nous adressons aux spécialistes de tous les domaines de la société qui sont intéressés à la mobilité pour des motifs entrepreneuriaux, politiques ou scientifiques. Des start-ups novatrices et des entreprises établies peuvent se présenter chez nous et tisser de nouveaux partenariats commerciaux avec des représentants de branches voisines. Compte tenu des énormes bonds technologiques qui se produisent dans un domaine des transports hautement numérisé, les planificateurs et politiciens ont l'occasion de débattre des défis qu'ils devront relever en termes de régulations. Les chercheurs et les étudiants peuvent y présenter leurs découvertes et idées au monde professionnel et développer avec lui des visions communes en faveur de systèmes de transport viables.

7.     Que se passe-t-il durant ces cinq jours?

Nos visiteurs profiteront de tous ce que peut leur offrir notre orchestre: des conférences, interventions et tables rondes classiques sur la scène principale aux exposés sauvages dans le "coin des orateurs", en passant par des événements de lancement, un "camp bar" dans la grande tente ou encore des séances dans des locaux séparés, sans oublier les nombreux événements accompagnants et les manifestations en soirée. Et tout cela fonctionne en parallèle! Nous offrons de surcroît sur les 5000 m2 de l'arène une large surface d'exposition à nos partenaires et des coins de travail aux acteurs multisites parmi les participants. L'"arène village" sera un autre aspect passionnant de la manifestation: un "pop-up glamping" proposera des logements confortables pour la nuit juste devant les portes de l'arène, donc exactement ce qui doit obligatoirement faire partie d'un festival.

8.     Pourquoi précisément à Berne?

Berne est la capitale de la Suisse et un événement national avec une participation internationale et un rayonnement international doit bien entendu commencer ici. Autre critère de choix déterminant: le soutien du canton de Berne qui, par son engagement en faveur d'une mobilité ménageant le climat et les ressources, est un partenaire idéal pour cette manifestation. Enfin, BernExpo nous offre des espaces et locaux idéaux pour le succès de l'Arène. Voilà pourquoi nous avons décidé d'emblée de nous fixer pour trois ans à cet endroit.

9.     Où en est le programme et quelle est la suite des événements d'ici à septembre 2019?

Après le coup d'envoi d'aujourd'hui, la mise en ligne du site internet et l'annonce des premiers partenaires, nous aurons dans les mois à venir des tâches passionnantes qui seront décrites régulièrement dans nos lettres d'information. Nous menons actuellement des entretiens avec d'autres partenaires et nous travaillons sur la liste de nos orateurs favoris. Nous examinons également une série d'événements parallèles et mettons en œuvre une large palette de démarches administratives. D'ici à Noël 2018 nous pourrons communiquer des impressions et aspects nouveaux et sans doute faire état des premières inscriptions.

10.     Quels sont les projets à moyen et à long terme avec l'Arène de la mobilité?

Après avoir ancré solidement la manifestation dans le monde suisse des transports, nous souhaitons réussir sur la scène internationale pour devenir peut-être la "Swiss International Mobility Arena". Cela fait longtemps que les précurseurs d'une nouvelle mobilité trouvent en Suisse un terreau fécond et un champ d'essai idéal pour lancer de nouvelles formes de transport ayant un grand potentiel commercial et durable. Les acteurs d'une branche de la mobilité en constante évolution y trouvent des noyaux de cristallisation idéaux pour le développement et la mise à l'épreuve de technologies et modèles commerciaux prometteurs, aussi bien aux nouvelles interfaces entre les TP et le TMI classiques que dans les niches en expansion d'une mobilité propulsée à l'électricité, exploitée de manière collaborative et de plus en plus automatisée. Partant de cette réputation, l'Académie de la mobilité du TCS construit avec l'Arène suisse de la mobilité un centre de force pour les innovations de la mobilité en cette première partie du 21e siècle.


Diese Webseite verwendet Cookies. Durch die Nutzung der Webseite stimmen Sie der Verwendung von Cookies zu. Datenschutzinformationen